La spiruline pour les femmes enceintes et pendant l’allaitement

La spiruline est une algue de couleur bleu-vert qui peut être considérée comme un super-aliment car ses bienfaits nutritionnels sont nombreux. De ce fait, elle s’avère intéressante pour les femmes enceintes et pendant l’allaitement. Quelles sont ses bienfaits spécifiques pendant la grossesse et l’allaitement ? Quelles précautions doivent être prises ? Comment la consommer ? Explications.

Rappel des principaux bienfaits de la spiruline

Si la spiruline est qualifiée de super-aliment, c’est parce qu’elle regorge de vitamines et autres minéraux et qu’elle contient un concentré de nutriments indispensables pour se maintenir en bonne santé.

  • Elle représente une des sources les plus riches en fer assimilable ;
  • Elle est riche en vitamines comme, par exemple :
  • La Vitamine B (B9, B12)
  • La Vitamine E antioxydante
  • La Vitamine A et provitamine A qui s’avère d’une grande efficacité sur le système immunitaire
  • La Vitamine K2 qui maintient l’ossature en bon état

La spiruline contient également :

  • Des acides gras gamma-linoléiques,
  • Des minéraux ;
  • Des oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium, zinc, cuivre)

Quels sont les besoins d’une femme enceinte ?

Pendant la période de grossesse, les femmes enceintes peuvent rencontrer un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Nausées,
  • Perte d’appétit,
  • Irritabilité,
  • Manque de sommeil,
  • Difficultés à se relaxer,
  • Etc.

Elle est aussi fortement carencée en fer.

Le fer est en effet la principale carence rencontrée chez les femmes. Elle est due au fait que l’assimilation se fait moins bien que chez l’homme et que, chaque mois, le cycle menstruel occasionne encore une perte importante en fer. A chaque âge de la vie, la femme sera souvent en déficit et ce phénomène peut s’accentuer à la ménopause.

Lors de la grossesse, des études françaises (1) montrent que 60 à 77 % des femmes souffrent de carence en fer. La femme enceinte devrait consommer plus de fer : 25 à 35 mg/jour sont recommandés (2) contre 16 mg en période normale.

Les apports intéressants de la spiruline chez la femme enceinte et pendant l’allaitement

La spiruline va tout d’abord apporter un support en fer considérable et combler les manques de fer pendant la grossesse. Avec 5 g de spiruline alimentaire par jour, la femme enceinte pourrait recevoir 30 mg de fer, soit l’apport journalier recommandé. La spiruline est, rappelons-le, une des sources les plus riches en fer assimilable. C’est une arme anti fatigue, ce qui permet à la femme enceinte de retrouver son tonus.

La vitamine A et provitamine A ont également un rôle à jouer pour renforcer le système immunitaire, agissant sur la mère et le fœtus.

La vitamine K2 participe au maintien de l’ossature et les acides gras gamma-linoléique ont un rôle considérable pour le développement du fœtus et du bébé. Ces acides gras ne se trouvent en principe que dans le lait maternel, mais on en trouve également dans la spiruline.

Tous les nutriments contenus dans la spiruline vont permettre à la femme enceinte, en perte d’appétit, de combler les carences de toutes sortes et de se maintenir en bonne santé.

La spiruline pour favoriser la fertilité chez la future maman

Certaines femmes ont plus de mal à tomber enceintes que d’autres. Cela peut être dû à divers facteurs. La première chose à faire est de consulter un médecin ou un gynécologue pour des examens de contrôle.

Si tout va bien, tant chez la femme que chez son conjoint, il faudra peut-être dans un premier temps adapter son hygiène de vie.

Quelques conseils utiles pour donner ses chances à la fertilité :

  • Mangez équilibré et non carencé ;
  • Faites une activité physique régulière ;
  • Apprenez à vous relaxer avec la sophrologie ou le yoga ;
  • Soignez la qualité de votre sommeil ;
  • Soignez votre foie en limitant l’alcool et en supprimant le tabac.

L’acide folique, ainsi que certaines vitamines (vitamine B9 et vitamine E) augmentent la fertilité.

La spiruline serait donc une alliée pour booster la fertilité grâce à ses vitamines, ses protéines et ses oligo-éléments, ainsi qu’à sa forte teneur en fer.

Remarque :

Avant de prendre de la spiruline, parlez-en à votre médecin ou votre gynécologue, surtout si vous suivez déjà un traitement hormonal ou autre pour tomber enceinte.

La spiruline est-elle sans risque pour la femme enceinte et allaitante ?

La question est légitime étant donné que durant la période de grossesse et d’allaitement, beaucoup de médicaments et de compléments alimentaires sont interdits. Il s’agit parfois simplement d’une mesure de précaution, mais, comme tout ce qui est absorbé par la mère passe dans le sang de l’enfant, mieux vaut prendre toutes les mesures possibles.

Signalez toute prise de complément alimentaire à votre médecin.

La spiruline est sans danger si vous achetez un produit ayant une bonne traçabilité et si vous respectez le dosage.

La question de la détoxification

La spiruline a un effet bénéfique sur l’élimination des métaux lourds comme le cadmium. La présence de métaux lourds peut être provoquée par une prise importante de médicaments avant la grossesse par exemple. On sait que le cadmium peut avoir une incidence néfaste sur le développement du fœtus.

Des tests effectués sur des souris en gestation montrent l’incidence de la spiruline sur l’élimination des malformations dues au cadmium. La quantité de malformations évitées sur les souriceaux serait de l’ordre de 93 à 98 %. (3).

Posologie de la spiruline chez la femme enceinte

La spiruline doit être prise de façon progressive. Le dosage est donc important, car une prise trop importante dès le début peut entrainer des nausées, ce dont la femme enceinte a justement envie de se passer !

Commencez par une dose de 500 mg par jour et laissez votre organisme s’habituer pendant quelques jours, voire quelques semaines, avant d’augmenter la dose. Comme nous l’avons évoqué plus haut, avec 5 g de spiruline alimentaire par jour, vous pourriez obtenir un apport de 30 mg de fer ce qui comblerait les besoins de la femme enceinte.

Bien choisir son produit : transparence et traçabilité de la spiruline

La spiruline peut être consommée sous forme de poudre alimentaire que l’on peut, par exemple, mélanger à un jus de légumes, ou sous forme de comprimés ou gélules.

Ce complément alimentaire peut représenter des risques s’il n’a pas été recueilli ou stocké dans des conditions de sécurité optimale. N’oublions pas que l’algue bleue absorbe les toxiques et qu’elle doit, de ce fait, être cultivée dans un environnement sain.

Choisir une spiruline bio pour la femme enceinte est donc une garantie, car la traçabilité du produit se fait plus facilement qu’en passant par n’importe lequel des revendeurs du marché des compléments alimentaires.

Choisissez toujours un revendeur de confiance pour sélectionner votre spiruline.

Remarque :

La spiruline est contre-indiquée chez les personnes sous anticoagulants, du fait de sa forte teneur en vitamine K qui régule la coagulation du sang.

De même, les personnes qui souffrent d’hémochromatose, une hyper assimilation du fer doivent éviter d’en consommer, du fait de sa forte teneur en fer hautement assimilable.

Références :

(1) Hercherg et coll., 1985
De Benaze et coll., 1989

(2) Tec & Doc Lavoisier 2000

(3) « Spirulina reduces cadmium-induced teratogenic damage in mice » (Journal of Medicinal food 14 ; 4 (2011)).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Retour haut de page